Le guide de votre bien-être à domicile

Compresse

Les cataplasmes et compresses de plantes

compresse

© Gennadiy Poznyakov - Fotolia.com

L'utilisation de compresses de plantes ou de cataplasmes, bouillie de plantes médicinales, d’aliments ou tout simplement d'argile, est une pratique très ancienne en médecine naturelle. Cette pratique a survécu durant de nombreux siècles grâce à sa grande efficacité et à sa simplicité d’utilisation. Il existera différents cataplasmes de différentes compositions en fonction du traitement recherché et de la situation…
  1. Cataplasmes et compresses
  2. Les ingrédients d’un cataplasme
  3. Les compresses à usages divers

Cataplasmes et compresses

Tout d’abord, pour rester dans les compresses, celles à bases de feuilles sont très simples à réaliser et peuvent être composées de feuilles de chou, de bardane, de laitue, de bette, etc. Les feuilles de ces plantes seront pilées et appliquées directement sur la partie du corps qui en a besoin. Ces compresses sont utilisées dans des cas d’inflammations, d’ecchymoses, d’enflures mais aussi de douleurs comme celles produites par le rhumatisme, la sciatique, les torticolis…

Il existe des feuilles de plantes ayant des propriétés spéciales comme par exemple le lierre qui permet de réduire les engorgements, accumulations de sang ou d’autres liquides comme la lymphe, mais qui est aussi antispasmodique. Ces compresses s’utilisent en étendant simplement les feuilles sur un linge (le plus souvent en toile) qu’on coud de façon sommaire pour qu’il tienne en place.

Elles peuvent s’utiliser froides, ou chauffées dans certains cas et suivant les endroits (par exemple sur le foie et la colonne vertébrale, le froid est mal supporté)

En ce qui concerne les cataplasmes, ils sont souvent plus efficaces car ils libèrent mieux leurs principes actifs. La fabrication est la même puisqu’il faut hacher les feuilles en petits morceaux, et ensuite les mêler à du son (résidu de mouture de grains) auquel on ajoutera de l’eau que l’on cuira pendant cinq à dix minutes… jusqu’à évaporation totale. Le cataplasme est maintenu en place grâce à une bande souple et laissé quelques heures sur la partie souffrante du corps.

Ce remède est très précieux pour tous les états congestifs à condition de l’appliquer à l’endroit opposé, c'est-à-dire par exemple à condition de le mettre sur la nuque en cas de congestion de la face.

Les ingrédients d’un cataplasme

Une variante est le cataplasme sinapisé qui est un standard pour améliorer les toux provoquées par les bronchites et l'asthme. Il est composé d’un mélange de farine de lin et d’eau, étalé sur une mousseline saupoudrée de farine de moutarde. Il faut alors appliquer le côté saupoudré vers la peau et laisser en place entre une demi-heure et deux heures suivant la douleur. Le mélange ne doit pas excéder 40°C faute de quoi il perdrait ses propriétés.

Un autre cataplasme utile est le cataplasme au fromage blanc qui s’obtient en étalant du fromage blanc (de préférence à haute teneur en matières grasses) sur la poitrine dans le cas de refroidissement, ou sur les reins pour un lumbago. Il est très efficace également en cas de douleurs inflammatoires.

Le cataplasme de pommes de terre est quant à lui réalisé avec des pommes de terres crues et râpées ou cuites et écrasées, suivant l’utilisation voulue. Il servira principalement dans le cas d’inflammations articulaires, de troubles digestifs, de lumbagos, d’entorses mais aussi d’affections cutanées.

Enfin, comment ne pas parler du cataplasme d'argile qui peut traiter un nombre impressionnant d’affections ? Pour le préparer, on utilisera de l’argile grise ou verte, en poudre ou en morceaux. Il faudra y ajouter de l’eau de source (ou filtrée, mais surtout pas d’eau du robinet) qui devra recouvrir entièrement l’argile. Le résultat doit être une pâte homogène, mais pas trop liquide.

Le cataplasme sera ensuite placé directement sur la peau, ou être enveloppé dans un linge propre, une gaze ou des feuilles de papier, à raison d’un cataplasme par organe, en même temps ! Le cataplasme pourra être laissé une heure ou deux au maximum et permettra de revitaliser des organes vitaux comme le foie, l’estomac, le pancréas ou le cœur. Il faudrait un livre entier pour traiter des bienfaits de l’argile sur l’organisme, car elle est à la fois absorbante (5 grammes d'argile suffisent pour absorber une solution composée de 10 cm3 d'eau et de bleu de méthylène à 0.1%), adsorbante (fixation d’impuretés, de substances toxiques… et élimination) et aussi antiseptique (consolidation des tissus atteints et guérison de plaies).

Les compresses à usages divers

Les compresses peuvent également servir pour les animaux et plus particulièrement pour les chats puisqu’elles permettent de soigner les problèmes oculaires de nos amis à poils. Le gingembre est particulièrement adapté pour les abcès qui guériront mieux avec une alternance de compresses chaudes et de compresses froides. De plus, la camomille est utilisée dans les compresses pour un usage particulier, retrouver sa voix. Les compresses faites avec de l’huile médicinale de camomille sont alors à placer sur la gorge. Enfin, le thé noir est aussi largement employé et permet de soulager les yeux rougis par les allergies comme le rhume des foins, en plaçant des compresses sur les paupières.