Le guide de votre bien-être à domicile

Compresse

Actualités

Antiseptique: l'essentiel des premiers soins

Pour bien utiliser un antiseptique, il faut enchaîner les gestes dans le bon ordre. Primo, laver la plaie à l'eau et au savon, du centre vers la périphérie. Bon moussant et hémostatique, l'eau oxygénée viendra à la rescousse si l'égratignure renferme des débris et/ou si elle saigne. Secundo, rincer à l'eau du robinet ou au sérum physiologique, puis sécher par léger tamponnement. Tertio, appliquer l'antiseptique avec une compresse plutôt que du coton ou un Coton-tige.
Il est recommandé de l'utiliser dans les 15 jours à un mois après ouverture. Les sprays présentent toutefois un risque de contamination plus faible. Pour avoir du rab, il faut bien refermer le flacon après chaque utilisation et le conserver à l'abri de la chaleur, de l'humidité et de la lumière.
L'éosine, bon asséchant mais piètre antiseptique et dont le rouge masque l'évolution de la plaie. L'alcool à 90 ° désinfecte le matériel, pas les plaies. À 60 ou 70 °, il fait des merveilles sur la peau saine mais, sur une blessure, ça pique pour pas grand-chose ! Quant à l'eau oxygénée, elle n'a pas une action antiseptique suffisante.
Les bons réflexes:
-Pas d'antiseptiques les uns derrière les autres au petit bonheur la chance, sous peine d'incompatibilité, d'inactivation voire de nécrose cutanée.
-Coup d'œil sur les dates de péremption avant utilisation.
-Noter la date d'ouverture sur le flacon, pour être sûr de ne pas l'oublier.
-Pas d'impasse sur la vaccination contre le tétanos.